samedi 20 mai 2017
Totorro Post Rock + Papier Tigre Post Punk + Bantam Lyons Shoegaze + Lysistrata Rock + Corbeaux Rock + Môme House + Zôl Electro
Totorro
Post Rock

Comment fêter les 10 ans du Ferrailleur sans ce fabuleux groupe ! Totorro is back ! Après le lumineux "Home Alone" (Recreation Center, 2014), c'est "Come to Mexico" qui arrive au deuxième semestre 2016 ! Comme le chapitre II d'un bon livre, on entre plus en profondeur dans leur math-rock frais et puissant, technique mais fun, malin et naïf à la fois.
Une bonne limonade sous un soleil de plomb. Come to Mexico !

Papier Tigre
Post Punk

PAPIER TIGRE creuse un sillon de rock innovant et sans compromis dans la veine de This Heat ou des Minutemen.

Loin des sentiers balisés, le groupe s’est forgé une réputation scénique a coup de tournées marathons un peu partout dans le monde (Europe, USA, Asie) et d’invitations prestigieuses (ATP). Un son singulier qui se mue depuis 10 ans, a l’aide 3 albums et plus de 500 concerts sans oublier multiples projets parallèles (La colonie de vacances, Room204, The patriotic sunday, Al VonStramm, Seilman Bellinsky) qui donne encore plus de grain a moudre a ce trio hyperactif.

Sur le nouvel album, « The screw » PAPIER TIGRE fait le grand écart entre la transe et l’instantané. Les nantais se jouent des formats et des codes, des genres et des étiquettes et  se métamorphosent sur chacun des 9 morceaux en équilibristes parfaits, sur la corde raide, regards droits devants, sourires aux lèvres.

« The screw » qu’il faut interpréter comme « l’arnaque » voir « la baise » est un recueil acide à l’humour jaune comme une tartine de confiture qui tombe du mauvais côté. Il y a matière à se faire avoir avec ces chansons impolies, vivantes et bagarreuses, ces ambiances changeantes et cet pulse qui guide inlassablement le chemin. De petits moments de grâce sont d’ailleurs égrenés un peu partout et s’offrent a celui qui s‘aventure dans ce quatrième album et deviennent de plus en plus saisissants a chaque écoute.

Bantam Lyons
Shoegaze

Il ne vous faudra donc pas gratter très profond avant de faire ressurgir des réminiscences d'un rock/noise à la Mogwai (les guitares cristallines de « Wednesdays »), d'une cold-wave à la Joy Division (« Mamad » et sa basse tachycardique), d'une dream-pop à la Mercury Rev (le bouleversant « Glow »), la rage étouffée du post-punk (l'hymne « Something Familiar ») ou le sens du dramatique de Talk Talk. Portée par une voix singulière qui vous remue les tréfonds, la musique de Bantam Lyons réveille l'éternel adolescent éconduit qui sommeille en chacun de nous. Parce qu'il est parfois bon d'être un peu malheureux. Et qu'il est toujours bon d'écouter de la pop music. Peu importe le reste.

Lysistrata
Rock

Formé en 2013, du côté de Saintes, le trio franco-anglais aime l’électricité et l’arithmétique.
C’est ainsi que l’étiquette Math-Rock paraît s’accoler si facilement à leur musique.
Mais l’équation serait trop simple et le 1 + 1 + 1 s’affiche pour eux comme un triolet divin, comme l’affirmation d’une partition écrite à trois et ouverte à tous les vents et courants.
Leurs affluents ont pour genres le post rock et la noise, leurs alizés soufflent du dub et du punk-kraut et leurs influences marient Mogwaï à Dub Trio et flirter Explosion in the Sky à Fugazi …

Traçabilité compliquée mais originalité confirmée : Lysistrata sonne au singulier !

Corbeaux
Rock

En Angleterre, fut un temps où on brandissait des corbeaux morts pour propager la rumeur d'un désastre. De l'autre côté de la Manche sévit un groupe qui revêt l'habit de plumes pour se jouer des appellations à tirets, post-hardcore, noise-rock, math-rock, et tirer sur tout ce qui bouge. "Kind Words", album de la sagesse pour quiconque aime se jeter par terre dans le noir en bavant, sort le 23 mai. Produit dans les studios d'Amaury Sauvé (Birds In Row, As We Draw...) et de Magnus Lindberg (Cult Of Luna, Tang...), le quatrième disque des 4 corbeaux infernaux exploite les ficelles de la contemplation au service de l'énergie viscérale qui le parcourt. Le groupe est à son image, tapi dans l'ombre, il attend pour s'envoler, te mordre au visage, que le paysage s'embrase. Un live puissant, violent, organico-physique." Charly Lazer

La soirée DJ après les groupes

Môme
House
Zôl
Electro

Producteur iconoclaste et résident du ferailleur // zôl proposera pour l'occasion un live act analogue sans ordinateurs .